Le pouvoir, c'est le contrôle des processus étatiques, non des processus globaux, dont le destin est déterminé par des dynamiques cycliques tendant vers l'équilibre,(conservation et reproduction) de nature essentiellement économique et sociale, mais aussi idéologiques. Une classe contrôle l’État, parce que ce contrôle est déterminé par ces dynamiques, et donne l'impression de contrôler la société parce que son utilisation de l’État va dans le sens du renforcement des dynamiques qui lui sont favorables, et dans l'affaiblissement des dynamiques défavorables. Le pouvoir politique n'agit donc pas comme cause initiale, mais par effet-retour, feedback positif ou négatif, à la fois sur les processus globaux, mais aussi sur les processus locaux (propres à chaque classe)