08 avril 2015

Le perroquet, sa vie, ses précédentes incarnations

Bibliographie et autres traces de la "conscience imaginaire" D. N et S.B.
Posté par charp à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2015

The dead parrot of surrealism

extrait de discussions intéressantes dans le groupe: (article qui peut encore évoluer)  The death of surrealism and group/mouvement, individuals Charp quote: A group of affinities or ideas? See in the history of surrealism, the discussion about "Néon", and the great disappointment of the young (Alexandrian, Tarnaud, Jouffroy, Rodanski) who prepare the paper in secret, after Breton reacts badly about it. A absolutetly biaised history of it in a book of Pastoureau, "Ma vie surréaliste" He was for a group united around the same... [Lire la suite]
Posté par charp à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2015

The surrealism sketch

Extrait en V.O.:   The self-proclaimed surrealist owner: : Well, o'course it was nailed there! If I hadn't nailed that bird down, it would have nuzzled up to those bars, bent 'em apart with its beak, and VOOM! Feeweeweewee! Charp: "VOOM"?!? Mate, this bird wouldn't "voom" if you put four million volts through it! 'E's bleedin' demised! The self-proclaimed surrealist owner: : No no! 'E's pining! Charp: 'E's not pinin'! 'E's passed on! This parrot is no more! He has ceased to be! 'E's expired and gone to meet 'is maker! 'E's a... [Lire la suite]
Posté par charp à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2015

Questions de philosophie

  Quels rapports entre le 69 et, tête-bêche, le Yin et le Yang?   Je ne tolérerai de réponse que très érudite, cinglante ou froide. Une simple bibliographie, légitime et justifiée, est bienvenue.   Eléments Pas d'alchimie entre eux: sexe-symbole, orient, ok, mais 69, non. Je ne sache que les alchimistes se soient abaissés au chiffre pur. (je connais mal l'alchimie, cette vieille dame trop fardée des ésotérismes renaissants)  D'ailleurs, s'abaisser, par les temps qui courent, en ma présence, c'est risqué. Les... [Lire la suite]
Posté par charp à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2015

Instant Critique en marge des Trois seigneurs

Dans les deux romans, les trois seigneurs: Miller, pour la pudeur et le direct en pleine poire Chandler pour Marlowe, la fumée et l'incohérence Hugo pour le tranchant. Voir Le Basta (seulement par mail, et encore). Et une pointe d'Audiard, peux pas m'en empêcher. Indispensable pour la distance.   D'autres seigneurs, à l'arrière-plan Breton pour sa générosité, son vau l'eau, son lointain, ses gifles. Mais faux-cul à l'intérieur, vieillissant en tout cas, et manipulateur de mes deux. Et puis la poussière, derrière, elle pue.... [Lire la suite]
Posté par charp à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2015

Felix chapelle

Le groupe de Paris (le vrai) avec transition de Phases Avant-plan: Gérard Legrand, Nicole Espagnole, Alain Joubert, Joyce Mansour, Robert Benayoun, Radovan Ivsic, José Pierre, et Roger van Hecke; Arrière-plan: Aube et Yves Elleouet, Elisa Breton, arsene Bonafous-Murat (presque caché derrière George Goldfayn), Toyen, XXX, XXX, André Breton, Samir Mansour,Edouard Jaguer Groupe surréaliste international sur FB Bon. Faut montrer patte blanche pour y entrer. Un comble, vu l'intitulé. Les miennes sont encore gluantes de sang séché.... [Lire la suite]
Posté par charp à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 avril 2015

Vivace

Je n'orthographie que le néant
Posté par charp à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2009

Julien Gracq - Entretiens autour du Roi Pêcheur

"Je suis toujours gêné par la tendance de l'époque à la symbolisation. Au Moyen-Âge, il y avait beaucoup plus ce sens du concret, qui est par certains côtés ridicule, parodique; la relique, par exemple, est une chose qu'on touche, qu'on cherche, qu'on achète. C'est ce que le surréalisme a retrouvé d'une certaine manière parce que - c'est pourquoi il m'intéressait beaucoup- il ne se contentait pas de satisfactions symboliques, il cherchait le lieu et la formule, quelque chose qui pouvait changer la vie, mais réellement. Il ne cherchait... [Lire la suite]
Posté par charp à 14:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2009

POINT DE FUITE

  « des mots, ah oui, des mots ! mais des mots de sang frais, des mots qui sont des raz-de-marée et des érésipèles et des paludismes et des laves et des feux de brousse, et des flambées de chair, et des flambées de ville. "  Aimé Césaire, Cahier d'un retour au pays natal Frédéric Thomas, chez Aden Faire dialoguer la poésie et la révolution, c'est à la fois nécessaire et périlleux. On a tôt fait de détruire l'un par l'autre: faire du poète un témoin de son temps, niant l'irréductible singularité qui le mène à l'inconnu;... [Lire la suite]
Posté par charp à 14:56 - - Commentaires [6] - Permalien [#]