Message envoyé. A d'autres.Aux faux témoins, aux dis-parus, aux pourquoi pas.  Au vent.
A vous.
Signalement: deux romans-miroirs, l'un initiatique, roman épistolaire à une ou plusieurs voix, l'autre autobiographique à plusieurs voix, mais intérieures.
Des illustrations, aussi. De voyage.
Cela déborde hors. Je ne donne plus de rendez-vous que dans ces romans.
Ne pas approcher si l'on a le cœur léger,  si l'on empeste la morale ou l'immédiat.  Je ne pèse plus mes mots.
Passez votre chemin, à qui l'entend. Vous n'êtes pas conviés.
Je signale, mais n'appelle rien. Vous pouvez repartir. L'océan me suffit.
Bon voyage.
 
PS; en cas d'obstination, précisez dans votre réponse si "à publier", avec pseudo éventuels. Sinon, je ne réponds plus de rien.
Je ne tolère que l'insulte, le défi, le symbole craché, l'aventure vomie. Soyez de haute tenue. Prenez votre ton. Prenez votre temps.
Prenez garde: vous avez déjà un pied dans le roman, et ici, cela ne porte pas chance. Essuyez-vous. Tenez la distance: j'ai la main lourde, le ventre dressé, le verbe baveux, la jambe gluante.
Pouvez faire suivre, je ne crains pas la contagion.  Je suis devant et libre.