25 avril 2015

Les échos antérieurs. Chapitre II,5: Les Anglais ont débarqué.

Le soleil, la fatigue, ... Oui, ce doit être cela. Il me faut de l'ombre, des espaces clos, des pensées précises pour me protéger de ce vertige, où j'ai cru définitivement sombrer. Je m'achète un sandwich sur la digue - le ventre vide, oui, cela ne doit pas avoir aidé - et me procure le plan de Ouistreham à l'office du tourisme. J'irai aujourd'hui vers le vieux village qui domine Ouistreham, je garde la pointe du Siège pour demain. Au fil des rues, je me colle aux murs pour y glaner la moindre goutte d'ombre. Place Albert Lemarignier,... [Lire la suite]
Posté par charp à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2015

Les échos antérieurs. Chapitre II,4: Premiers échos

Le ciel et moi avons la tête lourde ce matin. Vaut mieux pas trop s'éloigner. L'étroit passage sur le fil brisé de l'écluse, quelques pas entre phare et capitainerie, et je descends vers la pointe du Phare. J'avance lentement, observant à l'entrée du canal les amples et lentes manoeuvres d'un gratte-ciel flottant. Le ferry transmanche Normandie obstrue l'avant-port, obligeant les chalutiers chargés de leurs pêches à de larges courbes au ras des rochers. Il s'éloigne vers l'Angleterre lorsque j'atteins les rochers. A ma droite, la... [Lire la suite]
Posté par charp à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2015

Les échos antérieurs. Chapitre II,3: La dialectique de la séduction

Avant de redonner la parole à Pierre, et le laisser nous mener jusqu'aux premiers accès du Mal, il me faut revenir sur des "Fragments pour une dialectique de la séduction", trouvé parmi ces notes, à l'hôtel Regina de Pau. C'est en relisant les notes sur cette soirée, vraisemblablement de pur fantasme, que j'ai compris que c'est là que naquit l'idée des fragments, tentative ironique de renouveler les codes de la séduction. Tout y est traité en une dialectique du chasseur et de la proie, une suite d'invitations et de réponses, de pièges... [Lire la suite]
Posté par charp à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2015

Les échos antérieurs. Chapitre II,2: Les six âges de Nahuel et Simia à Ouistreham

Premier âge Nahuel s'est joint aux autres, sur la rive, non loin de la mer. Ils mangent les joues et les entrailles des poissons pêchés ce matin de printemps. Les joues, parce que c'est que la nourriture du grand poisson de la mer. Les entrailles, parce que c'est ce qui fait d'eux de bons pêcheurs. Cet après-midi, ils iront chasser dans la forêt, de l'autre côté de la rivière. Ce soir, ils apporteront leurs prises au village, là haut, et ils partageront avec les femmes et les enfants les chairs cuites sur le grand bûcher. Puis Nahuel... [Lire la suite]
Posté par charp à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2015

Les échos antérieurs. Chapitre II,1: vue sur le port.

Réflexion et recueillement: aube et miroir Me voilà dans ma chambre, à l'Ecailler. La fenêtre sous laquelle se trouve la table où j'écris donne sur les terrasses des cafés, les forains, la halle aux poissons, le port, l'écluse, le canal, le phare. Une succession de plans, tableau où se cachent des énigmes. Je pensais repartir dès demain, samedi. Mauvais jour pour trouver un hôtel, mais Ouistreham, hors le port et les bords du canal, me paraît dépourvu de charme, irritant de vacances factices. Et pourquoi pas le factice? Un masque.... [Lire la suite]
Posté par charp à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2015

Les échos antérieurs : chapitre I, 3

"ces personnages inventés ou pas". C'est de moi, ça. Pierre avait simplement noté, le lendemain à Ouistreham, à l'Ecailler: "Avant de dormir, Vivelles. Retourné chez lui." Vivelles. J'avais vu ce nom-là dans des notes, dans des feuilles, des fichiers remplis de noms et de dates. Des aide-mémoires. J'avais cru d'abord à des notes annexes à ses lectures. Les personnages, les lieux les plus récents, étaient très vraisemblables, inscrits dans la réalité historique, au moins depuis Louis XIV. Les plus anciens par contre évoluaient dans un... [Lire la suite]
Posté par charp à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2015

Les échos antérieurs : chapitre I, 2

Suffit pas de prendre la route pour partir. Je crois m'arracher à mes rêveries? Bad luck. Elles m'accompagnent, bien calées dans mes entrailles, prêtes à être vomies sur l'asphalte. Je pars pour voyager ou être ailleurs? Être ailleurs surtout, et de là, partir. Où? Caen? Devos, ta gueule! Aller le plus loin possible vers le sud, vers Biarritz, pour trouver un hôtel en bord de mer. Donc, Caen. C'est pas le bord de mer, faudra marcher, très bien. Voyager, vraiment voyager, cela se fait à pied. Là, dans le train, je me déplace. Pas de... [Lire la suite]
Posté par charp à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2015

Les échos antérieurs : chapitre I, 1,

Chapitre I  Le départ Réflexion et recueillement, foudre et rivage Par ennui, haine, ou exil, Pierre rêvait. La sueur des heures closes empestait la soupente, le collait à son siège, à ses vêtements, comme les pages d'un livre tombé dans l'eau. Comme un cadavre oublié, gonflé de l'air nauséabond de ses échecs accumulés, il reposait ainsi des heures, le cul plongé dans un fauteuil à moitié déchiré. L'oeil s'échappait jusqu'aux arbres lointains du Parc de Wolvendael ou appelait en vain le miroir du ciel. Spectacle désolant, pour... [Lire la suite]
Posté par charp à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2015

Émile Devoir aimait aller au-devant des autres

Tant qu'être sur Ouest-France, je parcours les articles sur Ouistreham, et je tombe sur ça: L'asticot, c'était un principal nommé Devoir. Le poisson, outre le jour des obsèques, c'est pour les Bretonophiles. C'est du menu fretin, mais goûteux, à ce stade. Notre correspondant d'Ouistreham s'est éteint samedi. Pendant dix ans, il fut le principal fort apprécié du collège Jean-Monnet. Nécrologie Ses amis, sa famille, se souviendront de son éternelle bonne humeur, de sa gentillesse, de ses chemises à fleurs. Les anciens élèves du... [Lire la suite]
Posté par charp à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2015

Des coquilles et des manèges sur le port

Trouvé sur Ouest-France Sandrine et Joël Simon. Martine Wintz et la peluche. Joël Simon, patron du Yaka explique : « Depuis quelques jours, la coquille est ouverte. Elle est grosse et charnue. Nous sommes soumis à un quota de 2 tonnes. Pour les bateaux de plus de 16 m de long, c'est 2,2 tonnes. Ici, nous travaillons par quartier pour préserver la ressource, ce qui explique que la zone à partir des 12 milles ne sera ouverte qu'au 1er novembre. Nous ne sommes actuellement que trois coquillards sur Ouistreham : deux bateaux sont en... [Lire la suite]
Posté par charp à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]