Changement de ton, le temps d'une pause nécessaire.

L'initiation ne s'enseigne pas.

Un roman de formation n'est pas un roman d'initiation. Le Wilhelm Meister de Goethe n'est pas l'Henri von Ofterdingen de Novalis. C'est en en prenant conscience que Novalis fonde le romantisme.

Mais dans un voyage aussi secoué, quelques amers, ça peut aider. Il y a quatre voyages qui s'entremêlent ici, et plus si d'autres s'y joignent. Pour tisser, il faut du fil. Surtout du fil à retordre.

Ma vie, mon Tour de France, l'histoire de la Conscience Imaginaire, le voyage initiatique traditionnel (pour ce dernier, allez tout de suite à l'arrêt de trame, en fin d'article). J'en ai déjà causé sur le blog, plus que de raison (forcément). Mais tout le monde n'apprécie pas l'élégance raffinée, le ton subtil comme un poignard et la profondeur infinie de mon ancien style. Plus de mon âge, pas fait pour le voyage. On va alléger.

Conscience imaginaire: faut conscience et imaginaire. Prêtre et artisan. On trouve rarement les deux en un seul. Ibn Arabi, Novalis, Rimbaud, Breton,.... Donc, elle n'apparaît le plus souvent qu'au sein de collectifs ou dans un moment et un lieu culturel défini.

Les quatre stations du chemin de la conscience poétique (qui sont en fait 5, façon Trois mousquetaires)

1 Gnosticisme antique. Sources: Jonas, Puech, etc... Que des fragments, sources de surinterprétations massives. Mais c'est là que naît cette grande aventure de l'esprit dont le dernier avatar est le surréalisme. Tiens, une rechute. Cela commence bien.

2 Gnose mystique en islam médiéval: soufisme, ismaélisme surtout. Sources: Corbin (oubliez Guénon. Le premier, oui, mais désséché et trop théologien) et quelques autres: Jambet, etc.

3 Renaissance: la rencontre ne se fait pas entre les prêtres, Ficin, Aggripa von Nittesheim et les artisans, Michel-Ange, Dürer, Raphaël. Pourquoi ces trois-là? Les deux premiers se font Christ (en tableau pour l'un, en sonnet pour l'autre). Raphaël, c'est l'Idea, germe du romantisme par Wackenröder.

4 Romantisme d'Iéna, donc, fondé sur la rupture avec Goethe. Essentiel pour comprendre l'enjeu, mais pas pour aujourd'hui. Des prêtres: Wackenröder, Schleiermacher, August Schlegel surtout quoique Goethien, Novalis et un peu Friedrich Schlegel. Les artisans: Tieck, Novalis, Friedrich Schlegel. Une superbe constellation. Brève, fondatrice. Pas assez d'artisans, quand même.

5 Surréalisme. trop peu de prêtres. Breton, qui minaude dans les manifestes (faut chercher les plus courts pour la théorie) ; Aragon le temps d'une vague, Péret le temps d'un déshonneur et d'une parole donnée. Quelques autres sans doute, mais ailleurs. Les Roumains, les Tchèques, et Nougé déjà ailleurs. Les situationnistes, ils avaient les prêtres, mais qui n'écoutaient pas les artisans.

Dans les deux premiers, les faits sont cachés par le sens. Dans le dernier, l'occultation s'est inversée. Le passage se fait par un épanchement nervalien (quoique Dante, déjà, dans la Vita Nuova...) Les artisans ont pris le dessus sur les prêtres en se faisant Christ, messager, voyant. L'artiste, le poète. Les faits ont occulté la vision qui occultait les faits.

Le voyage initiatique plus tard. J'ai soif.